Flux de Nouvelles

Saisie du dernier numéro de Nichane (Emarrakech)

Rabat – Le numéro de l’hebdomadaire Nichane 113-114, paru le 4 août 2007, a été saisi pour publication d’articles portant atteinte aux moeurs et à la morale publique et manquant de respect dû à SM le Roi.

Fortis: camouflet judiciaire pour le camp du "non" à BNP (JDN votre argent)

Vendredi 10 avril 2009, 16h32 La justice belge a infligé vendredi un camouflet aux opposants à la prise de contrôle de la première banque de Belgique, Fortis Banque, par le français BNP Paribas, en décidant que tous les actionnaires auront le droit de voter lors de la prochaine assemblée générale.

Tchad / Sénégal / Belgique – Bruxelles réclame des «mesures conservatoires» contre Hissène Habré (RFI)

La Cour internationale de justice de La Haye examine à partir d’aujourd’hui une requête de la Belgique, qui souhaite que le Sénégal prenne des «mesures conservatoires» contre Hissène Habré, toujours en attente de procès. Bruxelles craint que Dakar lève les mesures de contrôle judiciaire envers l’ancien dictateur tchadien.

Le président de Fortis sera belge, affirme BNP Paribas (Les Echos)

Après une victoire juridique dans le bras de fer qui oppose BNP Paribas à des petits actionnaires de Fortis Holding, Baudouin Prot, directeur général de la banque française, indique au quotidien Le Soir que la première banque de Belgique restera une banque de plein exercice dans son pays. Articles en Rapport Goldman Sachs s’apprêterait à lever des capitaux Camouflet judiciaire pour les opposants …

Le président de Fortis sera belge, affirme BNP Paribas (Les Echos)

– Après une victoire juridique dans le bras de fer qui oppose BNP Paribas à des petits actionnaires de Fortis Holding, Baudouin Prot, directeur général de la banque française, indique au quotidien Le Soir que la première banque de Belgique restera une banque de plein exercice dans son pays. –

Un millier de personnes à Bruxelles pour la commémoration du génocide rwandais (RTBF)

07.04.09 – 21:14 (Belga) Un millier de personnes, selon les chiffres de la police et des organisateurs, ont participé mardi soir à une marche du souvenir organisée par l’asbl Ibuka-Mémoire et Justice dans le cadre de la 15e commémoration du génocide au Rwanda, qui a fait environ 800.000 morts entre avril et juillet 1994 parmi la minorité tutsie et les Hutus modérés, selon l’ONU.